Bienvenue sur le nouveau shop Bleausard !

Le pof ? C'est vintage !

Avant toute chose, passons sur l’abus de langage le plus utilisé dans le monde de l’escalade : le sac à pof. Ça n’a aucun sens et je pense que ça vaut bien un petit éclairage sur l’utilisation du pof en forêt de Fontainebleau !  

Pof ou magnésie ? La question ne devrait pas se poser.

Pof en forêt de fontainebleau et colophane

Le pof sert à augmenter l’adhérence, la magnésie sert à sécher les mains. Voilà, c’est dit. Inutile de chercher à mettre les deux produits en concurrence : ils ne servent pas à la même chose ! Au lieu d’utiliser l’un au détriment de l’autre, peut-être qu’on peut utiliser l’un en complément de l’autre ?

Quel intérêt ? Commençons par la performance. Dans une interview pour Fanatic Climbing, après la seconde ascension de Soudain Seul (9a au Coquibus Rumont), Nicolas Pelorson dit : “J’ai une peau sèche de base alors 10° pour moi c’est parfait. Plus froid ça me fait une peau vitreuse qui n’adhère pas du tout sur les plats.” C’est l’exemple parfait des situations où le pof à son intérêt ! 

Ce n’est pas tout, puisque ce qu’on apprécie dans le pof c’est son côté “multi-fonction”. La colophane en tant que telle sert à augmenter l’adhérence des mains et du caoutchouc des chaussons, oui. Mais le pof (colophane dans une boule de de tissus) sert à : 

  • Nettoyer (globalement tout) : les prises, le pad, les chaussons ! 
  • Se sécher les mains avant de mettre la magnésie 

Et ce, quelle que soit la saison ou la température. 

Pourquoi ça a disparu ? 

En sachant tout ça on se demande pourquoi ça a disparu. On a eu l’avis de Jo Montchaussé, fondateur de la marque IBBZ qui grimpe en forêt de Fontainebleau depuis plus de 30 ans et qui a vu la pratique se populariser.

A la fin des 70’s, la magnésie a fait son apparition à Bleau, pour se banaliser en quelques années. Elle avait été introduite en escalade dans les années 50, par un gymnaste américain devenu un grimpeur légendaire, pour tout simplement se sécher les mains. La généralisation de l’usage de la magnésie est issue d’un mélange de différentes cultures

Progressivement, l’usage de la magnésie s’est répandu au détriment de celui du pof. Les premiers inconvénients ont vite été visibles. En effet, la magnésie présente le gros inconvénient de laisser des traces sur le rocher mais aussi de pénétrer le grès (et par conséquent, de boucher ce dernier). Cependant, le pof n’est pas tout blanc non plus. Les dégâts sont peut-être moins visibles mais il s’agit tout de même de résine. Alors en effet, en cas d’abus les dégâts occasionnés peuvent être pires : on parle de prises vitrifiées.

Quand on a demandé à Jo Montchaussé pourquoi l’utilisation du pof en forêt de Fontainebleau avait été mis de côté, il nous a répondu qu’il s’agissait ” d’un effet de mode. “Quoi qu’on en dise quoi qu’on fasse il y aura toujours quelqu’un pour, quelqu’un contre …” Et c’est vrai qu’aujourd’hui, tout le monde possède un sac à magnésie mais qui a toujours son pof avec lui ?

Au delà de cet effet de mode, il s’agit aussi d’un changement de fréquentation : “de plus en plus d’étrangers et de grimpeurs qui ont commencé en salle” viennent profiter de la forêt et ne savent donc pas grand chose à propos de l’intérêt d’utiliser le pof en forêt de Fontainebleau !

Il ne tient qu’à nous de changer la tendance et de dire que le pof, c’est vintage et de le remettre à la mode. Chez Bleausard, on a envie de transmettre à nouveau cette pratique qui mérite d’être connue ! D’ailleurs, si le sujet vous intéresse on vous invite à lire ce livre : Escalade Libre à Fontainebleau par Jo et Françoise Montchaussé.

Retrouvez l’eco pof de Bleausard ici : 200g, 500g, 500 Chunky